carnets
L'aménagement
Les batteries (1)


 

En général, les camping-cars d'aujourd'hui sont équipés de deux types de batteries : la batterie de démarrage et la batterie semi-stationnaire.
Ces batteries, inventées par Gaston Planté en 1859, sont des réservoirs dans lesquels est stockée une énergie sous forme chimique et qui la restituent sous forme de courant continu. L'application sur ses bornes d'une différence de potentiel produite soit par l'alternateur ou le chargeur, soit par des panneaux solaires, crée un courant qui modifie la composition de ses constituants par un phénomène d'électrolyse :  la batterie fonctionne alors en accumulateur ; lorsque le sens des réactions qui se produisent en son sein est inversé (lorsqu'on connecte aux bornes un récepteur de courant) la batterie restitue les charges accumulées : elle fonctionne alors en générateur de courant continu.

Généralité

Ces batteries, qui équipent les véhicules, le plus souvent se font oublier. Elles doivent cependant assurer un bon service aux très basses températures, supporter les chocs et les vibrations, tout en restant un générateur valable de courant sur de longs trajets.
Hiver comme été, sans une batterie fiable, plus rien ne fonctionne dans un camping-car.

Une batterie de 12 volts est constituée de 6 éléments montés dans un récipient spécial appelé "bac", non métallique (à cause de l'acidité de la solution électrolytique qui en provoquerait sa corrosion) ; généralement il est en plastique polypropylène.
Ces éléments sont contenus dans un compartiment étanche, isolé par des séparateurs, inattaquables par l'acide.
Les éléments sont mis en série à l'aide d'une liaison en alliage au plomb, et une soudure au plomb en assure la continuité électrique.
La partie supérieure du bac est recouverte d'une substance résistant aux acides (mélange de goudron et de matériaux bitumineux) qui a pour but d'assurer l'isolation et de parfaire la séparation des éléments entre eux.
Chaque élément de la batterie est rempli d'une solution électrolytique à base d'acide sulfurique et d'eau distillée.

Caractéristiques

Pour définir une batterie, on prends en compte six paramètres.

- La tension maximale délivrée, qui est égale à 2,2 volts, multipliée par le nombres d'éléments que possède la batterie ;
- la capacité en ampères-heure (Ah), c'est-à-dire la quantité d'électricité que la batterie peut restituer ;
- les dimensions ;
- le poids ;
- la position des bornes de sorties ;
- l'utilisation qui doit en être faite (démarrage moteur, utilisation domestique).


La capacité est exprimée en ampères-heure ; elle représente en théorie l'intensité maximale du courant qu'une batterie est capable de débiter durant une heure.
Une batterie de 100 Ah pourra, par exemple, fournir 100 A durant une heure ou 5 A pendant vingt heures
.

La batterie de démarrage

C'est la batterie "classique" ; elle est en général sollicitée pendant un court laps de temps. Dès que vous tournez la clé de contact, le circuit électrique se ferme, la batterie décharge alors un très grand courant qui sert à lancer le démarreur et mettre le moteur en marche.
Une fois le véhicule démarré, c’est principalement l’alternateur qui s’occupe de fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’appareillage électrique et aussi de recharger la batterie. La batterie doit donc générer un courant très fort pendant une courte période.
Ce type de batterie ne doit jamais se décharger à plus de 30% de sa capacité maximale,
sans quoi son efficacité est diminuée de façon définitive.

La batterie semi-stationnaire

C'est une batterie qui offre un grand nombres de cycles de charges/décharges (entre 500 et 1000 cycles suivant les modèles) ; avec une plus grande résistance à l'autodécharge,
elle permet des décharges plus lentes sur une période étalée, mais pas question de la substituer à celle du démarrage. On admet que la décharge peut atteindre 80% de sa capacité.

En général on trouve deux types :
- sans entretien avec un électrolyte liquide, munie de soupapes antidéflagration
et d'un  labyrinthe qui recondense les gaz.
- sans entretien totalement étanche, l'électrolyte étant fixé dans un gel. Elles ont la particularité de pouvoir fonctionner dans n'importe quelle position, ne présentent pas de dégazage et ne craignent pas le gel ; elles sont aussi équipées de soupapes dont le rôle est de pallier la surpression en cas de surcharge accidentelle par l'utilisateur.


Lire les informations sur une batterie

Trois informations sont généralement apposées sur une étiquette de la batterie.
 

La tension nominale
La capacité 
La puissance de démarrage


La tension nominale : actuellement elle est en général de 12 volts, exception faite pour certains véhicules de collection fonctionnant sur 6 volts, et les véhicules industriels qui, eux, ont besoin de 24 volts.

La capacité 75 Ah : c'est la quantité d'énergie que peut restituer la batterie correctement chargée dans des conditions normales à 20 °C pendant 1 heure, ou 7,5 A pendant 10 heures. Cette information est exprimée en ampère par heure.
La capacité est une valeur théorique. En effet, après une première décharge de forte intensité, la tension fournie par chaque élément diminue et, par conséquent, l'intensité du courant débité baisse. En pratique, on utilise un temps de décharge de vingt heures.

La puissance de démarrage : elle est exprimée en ampères : c'est l'intensité que peut fournir une batterie de 12 volts à une température de -18 °C pendant 30 secondes sans que la tension ne tombe en dessous de 1,4 volts par élément.



Date de création du site : février 2001
©2001-2011 Camping-Car Amateur
 



Autre(s) page(s)
en rapport avec
ce sujet

Batteries (2)

Batteries (3)

Electricité (1)

Electricité (2)

Section du câble entre batterie et alternateur

Coupleurs-séparateurs de batteries

Les guides pratiques